Ant-Man et la Guêpe

Cinesite s’est à nouveau associé aux Studios Marvel afin de visualiser l’inimaginable pour Ant-Man et la Guêpe, un long métrage de l’univers cinématographique de Marvel réalisé par Peyton Reed.

À la suite de « Capitaine America : La guerre civile », Scott Lang (Paul Rudd) fait face aux difficultés liées à ses choix en tant que Super Héro et père à la fois. Alors qu’il tente de trouver un équilibre entre sa vie de famille et ses responsabilités en tant que Ant-Man, il est confronté à une nouvelle mission urgente avec Hope van Dyne (Evangeline Lilly) et Dr. Hank Pym (Michael Douglas). Scott doit à nouveau revêtir le costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe alors que l’équipe tente de découvrir certains secrets de leur passé.

Pour ce projet long de huit mois, l’équipe de Cinesite Montréal a livré six séquences clés. Un des aspects principaux de leur travail a été de donner vie aux fourmis dotées de mandibules géantes dans le laboratoire du Docteur Hank Pym alors qu’elles aident le scientifique dans son refuge secret, un bâtiment désaffecté à Oakland.

Travailler aux côtés de Stephane Ceretti, le superviseur des effets spéciaux Marvel était très amusant pour toute l’équipe nous explique Marc-Antoine Rousseau, le directeur du studio. « Nous avons pu faire de l’animation 3D sur des fourmis, des extensions de décors numériques ludiques du laboratoire et nous avons produit des effets très intéressants », explique-t-il. « Notre équipe excelle à ce genre d’exercices et cela représentait une super opportunité pour nous de travailler avec Ceretti et de montrer à Marvel ce dont nous sommes capables. »

Sous la direction de Stephane Paris, les artistes de Cinesite ont pu montrer leur point fort en mettant en avant la facilité avec laquelle ils étaient capables de raconter des histoires à l’aide de la 3D et de l’animation avec des séquences amusantes comprenant des fourmis de grande taille. Dans une des séquences clés sur lesquelles Cinesite a travaillé, nous pouvons voir 20 fourmis géantes en train de s’affairer dans le laboratoire de Hank sur le tunnel quantum en utilisant différents accessoires tels que des perceuses, des boîtes, des câbles et des accessoires de soudure.

L’équipe avait pour tâche de concevoir les fourmis réalistes que Stephane Ceretti souhaitait déjà développer sur le premier film. Scott Holmes, le superviseur d’animation, a effectué de longues recherches afin de créer un recueil des diverses postures et mouvements des fourmis lorsqu’elles marchent et intéragissent avec l’environnement et les gens afin de les rendre crédibles à cette taille. Pour arriver au rendement et à la caractérisation finale, le responsable de la modélisation chez Cinesite, James Stone a sculpté et modelé les fourmis avec de fortes différences physiques afin de permettre aux spectateurs de les identifier facilement.

L’équipe lookdev a ensuite ajouté des transmissions lumineuses diffuses afin de définir la rugosité. De telles changements apportés aux fourmis dotées de mandibules géantes étaient nécessaires pour les empêcher d’avoir l’air trop propres ou de ressembler à du plastique lorsqu’elles sont agrandies. Il n’y avait pas que la forme de leur tête et la différence de proportion entre leur thorax et leur abdomen qui variaient mais aussi leurs couleurs. Pour parvenir à un résultat crédible, la translucidité a été adaptée selon l’âge des fourmis en incluant des formes internes afin de simuler l’épaisseur de la chitine et aider le travail des ombres. Chaque fourmi est composée de 82 000 polygones. Pour ajouter de la nuance aux fourmis, l’équipe a travaillé avec son logiciel de rendu d’images intégré Arnold. Étant un des nombreux sous-traitants s’occupant des effets spéciaux sur le film, Cinesite a partagé les fourmis et les ressources avec d’autres studios. « Nous avons créé les images très clairement de façon à ce qu’elles soient reproduites facilement et nous avons écrit des commentaires sur notre façon d’obtenir un certain visuel », nous dit Stephane Paris. « Le plus grand défi a été de créer des fourmis d’une qualité photoréaliste et de trouver un équilibre dans l’animation entre la légère exagération de la taille et le réalisme du mouvement des fourmis pour les rendre crédibles malgré leur dimension. »

Afin d’aider à surmonter certains défis rencontrés par les artistes lors de la création des fourmis de grande taille, l’équipe de développement de Cinesite a créé un système de rendu automatique articulé autour du système de regroupement d’images de Cinesite. Basé sur les textures finales, une version plus simple des ombres sur les fourmis et un éclairage plus naturel, l’équipe a pu présenter l’animation de « rendu de regroupement » de façon plus réaliste à Stephane Ceretti.

La séquence des fourmis aux grandes mandibules a lieu à l’intérieur du laboratoire de Hank Pym, fait de larges (ou petits) accessoires improvisés faisant fonctionner le matériel et maintenant le tout ensemble. En utilisant la 3D, l’équipe a étendu le décor du tournage sur plusieurs plans où se trouvent les fourmis aux grandes mandibules et les fourmis menuisiers aux étages inférieurs et supérieurs. Les artistes ont ajouté et enlevé certains accessoires tels que des paquets de piles géantes AA et des amortisseurs afin de correspondre à ceux qui ont été construits sur le tournage. Dans certains cas, les artistes devaient enlever certains accessoires sur le tournage du laboratoire tels que les moteurs à pistons en les remplaçant avec des versions 3D animées afin qu’ils entrent en interaction avec les fourmis en 3D utilisant un système de poulie suspendue en 3D pour remplacer l’extrémité du piston de la machine.

Un élément clé du laboratoire du docteur Pym est l’antenne réseau que Hank et Hope utilisent pour localiser Janet van Dyne dans les royaumes quantum. Cinesite a mis l’antenne à jour en remplaçant les écrans d’origines par des images 3D. Le modèle de l’antenne ainsi que les textures ont été améliorées par lookdev en donnant l’impression que les panneaux de métal étaient couverts d’un liquide à base de cristaux afin de permettre l’éclairage et l’animation du texte sur les écrans en mouvement de façon logique pour les spectateurs. L’antenne réseau du laboratoire de Pym a été recyclée pour que l’équipe puisse représenter ses qualités mécaniques dans l’animation afin que les écrans et panneaux se semblent pas trop légers et automatisés.

En dehors du laboratoire, Cinesite a aussi créé un environnement correspondant à la banlieue de San Francisco où Scott a été assigné à résidence par le FBI. Scott et sa fille dévalent les escaliers extérieurs de leur maison à étages. L’équipe a étendu l’environnement de la rue et du voisinage en utilisant des scans Lidar et des photos de référence à 360 degrés du pâté de maison de San Francisco afin de livrer une extension du décor en 2,5D.

  • Date de sortie: 6 juillet 2018 (USA)
  • Studio: Marvel Studios
  • Réalisateur: Peyton Reed
UTILISEZ LE SLIDER

Comparaison Avant / Après